Gold Flakes

Corn and Nugget
Par défaut

L’extraction de l’or des minerais aurifères implique usuellement des substances dangereuses pour l’environnement. Une fois le minerai pris, effrité et aggloméré dans un bassin, il est irrigué avec une solution chimique qui retient seulement l’or. Cette solution est puis reprise, et l’or en est extrait.

Actuellement, les composés chimiques les plus utilisés pour cela sont les solutions de cyanure. Elles permettent l’extraction facile et pas chère de l’or. Pourtant, cela conduit à des grandes quantités de restes de cyanure, stockées dans des étangs endigués, dont les infiltrations peuvent empoisonner la nappe phréatique.

Les accidents sont d’habitude les bris des barrages, suivis par des déversements de cyanure dans les rivières voisines. Si les victimes humaines ne sont pas nombreuses, la flore et la faune sont gravement touchées. Toute créature vivant de l’eau, ou dans la rivière même, est empoisonnée. Et la cyanure coule en aval, pratiquement impossible d’arrêter.

A cause des risques, ce procédé a été interdit dans certains pays, et dans d’autres, des nouveaux projets similaires entraînent des manifestations de grande ampleur.

Récemment, un « accident » de laboratoire a mené à la découverte d’une méthode potentiellement sûre et efficace d’extraction d’or. Pendant leurs essais de trouver de nouveaux composés pour le stockage de gaz, des chercheurs américains ont touvé par hasard qu’un fragment d’amidon de maïs (alpha-cyclodéxtrine) est excellent à la séparation de l’or de toute molécule dont il fait partie. Avec juste quelques sels inoffensifs comme sous-produits. Et non seulement semble-t-il plus efficace que les cyanures, mais il pourrait aussi extraire l’or des déchets électroniques.

Par conséquent, le futur pourrait voir des cultures extensives de maïs tout autour des zones minières d’or, avec une coopération imprévue entre les entreprises agricoles et les professionnels du secteur minier. Une perspective qui a l’air tentant pour les deux, et tout pour une méthode d’éxtraction qui protège l’environnement.

 – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Extracting gold from metallic ores usually involves substances dangerous to the environment. Once the ore is broken off, crushed and agglomerated into a pool, it is irrigated with a chemical solution which only retains the gold from the ore. This solution is then collected, and the gold extracted from it.

Currently, the most used chemical compounds for this procedure are cyanide solutions. These facilitate cheap and straightforward gold extraction. However, this involves huge amounts of leftover, highly toxic cyanide, collected in dammed ponds, from which infiltrations can poison groundwater layers.

The accidents which can occur are usually dam failures, which lead to cyanide spills into the nearby rivers. While human casualties are quite few, if any, the wildlife and environment in the area are severely affected. Any creature living in, or drinking from the rivers is poisoned. And the cyanide flows from the initial area to the parent river basins, being practically unstoppable.

Because of the risks, gold cyanidation has been banned in some countries, while in others new similar projects are met with large-scale protests.

Recently, however, a lab “accident” led to the discovery of a potentially safe and efficient gold extraction method. While trying to devise new compounds for gas storage, American researchers found by chance that a corn starch fragment (alpha-cyclodextrin) is very good at separating gold from whatever molecule it’s part of. With only some harmless salts as by-products. And not only does it appear as more efficient than cyanide solutions, but it might also extract gold from electronic waste.

As a result, the future may see extensive corn crops all around gold mining areas, with an uncanny cooperation between agriculture companies and mining professionals. A perspective which sounds tempting for both sides, and all for an environmentally friendy extraction method.

– Victor Manoliu

SOURCES :

http://www.gizmag.com/corn-starch-gold-sequestration/27504/

http://www.treehugger.com/clean-water/breakthrough-clean-gold-mining-technique-replaces-cyanide-cornstarch.html

http://www.nature.com/ncomms/journal/v4/n5/full/ncomms2891.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Gold_extraction

http://en.wikipedia.org/wiki/Cyanide_process

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s