Les toitures végétales : Les jardins suspendus d’aujourd’hui

GreenRoofJap
Par défaut

Les toitures végétales sont les sommets des bâtiments partiellement ou complètement recouverts de végétation. Tout en haut, elles ne sont pas toujours visibles dans le paysage urbain, mais elles valent l’investissement – au-delà de la valeur immobilière ajoutée, leurs avantages plus importants sont liés à l’environnement : Le réglage de la température de l’air : Les plantes sur le toit peuvent normaliser les températures moyennes. Pendant l’été, les grandes villes souffrent de l’effet d’îlot de chaleur urbain (Fig. 1) – l’air devient et reste plus chaud par rapport aux alentours. Cela est à cause des émissions des véhicules et des services d’énergie, du smog, ainsi que des réflexions et des émissions de chaleurs des bâtiments. Dans ce contexte, les toitures végétales retiennent une partie de la chaleur, et les plantes aident aussi à rafraîchir l’air ambiant.

Greenroof

Fig.1 Urban Island Effect

Economies de climatisation:  Pendant l’hiver, le toit vert est un bon isolateur thérmique (Fig. 2), évitant le transfert de la chaleur en dehors du bâtiment. Pendant l’été, les plantes et la terre prennent la plupart de la lumière et chaleur du soleil, du coup les éspaces intérieurs restent frais sans trop d’air conditionné.

Greenroof2Fig. 2 : Cross Section through Green Roof Layer

Moins de pollution aérienne :  Les plantes fixent la poussière et d’autres particules. Retention de l’eau de pluie :  La plupart est gardé par les plantes, en prevenant les débordements d’égouts. Et vu que l’eau de pluie contient souvent des polluants, ceux-ci sont filtrés par les toitures, en réduisant les efforts de traitement d’eau. Moins d’émissions de carbone : La photosynthèse transforme le CO2 en O2, un double bénéfice. Biodiversité : Un jardin en haut d’un bâtiment peut accomoder plusieurs éspèces d’animaux, normalement présents dans les parcs. Pourtant, avec le temps, sans surveillance, cela peut devenir une nuisance pour les résidents. Le potager d’en haut : Avec de l’air et de l’eau assez saines, on peut aussi cultiver des fruits et des légumes sur ces toitures. Des meilleurs paysages. Surtout dans les zones urbaines grises ou industrielles, des toitures végétales peuvent rafraîchir l’image de la ville et l’humeur des habitants, vu qu’elles peuvent être converties en terraces. Actuellement à la mode dans des pays comme l’Allemagne et le Japon (voir photos en bas), les toitures végétales seront toujours une opportunité d’améliorer les conditions de vie. Et elles ne sont pas du tout une invention récente – après tout, elles “composaient” une des Sept Merveilles Antiques, les Jardins Suspendus de Babylone. GreenRoof4

Photo : Green Roof in Germany
 
Et Paris s’y met aussi :
A Paris :

Victor Manoliu

————————————–

Green Roofs – The Other Power Plants

Green roofs are the building tops partially or completely covered in man-planted vegetation. Above our sight, they may not be that visible in the urban landscape, but they are worth the investment – beyond the added real-estate value, their more important advantages are environment-related: Air temperature adjustment :  Rooftop plants can help regulate average air temperatures. During summer, large cities suffer from the urban heat island effect (Fig. 1) – the air becomes hotter than in surrounding areas and stays that way. This is mainly caused by vehicle and utility emissions, smog as well as reflections and heat emissions from buildings. Green roofs retain part of the heat and prevent the latter from happening, and the plants also help cool the air around. Greenroof

Fig. 1 Urban Island Effect

Indoor heating/cooling savings : During winter, the green roof is a good insulator (Fig. 2), avoiding the transfer of indoor warmth to the outside. During summer, the plants and earth absorb most of the sunlight and heat, so the indoor spaces are kept cooler with less air conditioning. Both these effects make the building more energy efficient and reduce its emissions. Greenroof2

Fig. 2 : Cross Section through Green Roof Layer

Less air pollution : The plants fix dust and other particles from the air. Keeping the rainwater : A great part of it can be retained by the plants, thereby also preventing sewer overflows. And since rainwater often contains pollutants, these are filtered in the green roofs, which also helps reduce residual water treatment efforts. Less carbon emissions : Photosynthesis turns CO2 into O2, a double benefit. Biodiversity : A garden atop a building can accomodate many animal species usually found in parks. In time, though, without surveillance, this can become a nuisance for human inhabitants. More food upstairs : Provided the air and water aren’t too polluted, the rooftop gardens can also be used to grow fruits and vegetables. Nicer landscapes : Especially in gray and industrial urban areas, green rooftops can help improve the city image and the citizens’ mood, since they also make great terraces. Currently fashionable in countries like Germany and Japan (see photos), green rooftops will always be an opportunity to improve living conditions. And they’re in no way a recent invention – after all, they “composed” one of the Seven Ancient Wonders, the Hanging Gardens of Babylon.

GreenRoofJap
 Photo : Green Roof in Japan

GreenRoof4

Photo : Green Roof in Germany 
And Paris is developing this concept too :

 Sources :

Victor Manoliu

Une réflexion sur “Les toitures végétales : Les jardins suspendus d’aujourd’hui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s