20 minutes d’utilisation, 1200 ans pour se dégrader en mer, comment remplacer les sacs en plastique ?

dechets scpo2
Par défaut

A partir du premier janvier 2014, les sacs en plastique non biodégradables seront taxés en France. C’est un progrès, mais très limité, quand on sait que 800 millions de sacs en plastique sont fabriqués chaque année en France, et 500 milliards dans le monde (Echo-mer). Un sac fabriqué en 1 seconde et utilisé pendant 20 minutes mettra de 100 à 400 ans à se dégrader dans la nature. Les problèmes sont nombreux : utilisation de combustibles fossiles, émission de polluants lors de l’incinération, pollution marine (vous vous souvenez du « Vortex de déchets du Pacifique Nord » dont je vous avais parlé ?), mort d’animaux par étouffement – tortues, oiseaux, dauphins – et même inondations.

Certains pays ont interdit les sacs en plastique léger, dont le Kenya, la Malaisie, le Mali, le Bangladesh… Mais les lois ne sont pas toujours appliquées. Certaines initiatives se centrent donc sur le recyclage. C’est le cas notamment de Gevalor, association française qui fabrique à Madagascar des pavés avec de sacs en plastique recyclé et du sable.

Mais tant que d’autres pays ne s’y mettent pas, il revient à nous tous de nous impliquer. Alors quelles alternatives aux sacs plastiques ?

Les sacs jetables fragmentables sont absolument à éviter. Ils ne sont pas biodégradables et peuvent avoir des impacts majeurs sur l’environnement et la santé.

Les sacs biodégradables ne sont pas non plus la solution idéale : leur production a moins d’impact sur l’environnement mais s’ils ne sont pas déposés en compost, ils se décomposent en petits morceaux qui, eux, peuvent persister très longtemps dans la nature (et étouffer les animaux). Et le problème de la production lié à l’usage unique reste présent.

Les sacs en papier ? Mauvaise idée également ! Que ce soit au niveau de la production ou de la destruction, les sacs en papier peuvent même être pires que les sacs en plastique. La consommation d’eau est 240% plus élevée lorsqu’on fabrique un sac en papier qu’un sac en plastique.

Qu’est-ce qu’il reste ?

Les cabas réutilisables déjà. Certains sont vraiment petits et se glissent facilement dans un sac. Et enfin, éviter l’usage excessif des sacs de courses, tout simplement. Pour un livre, ou n’importe quelles courses peu encombrantes, autant se passer de sac, non ?

Sans oublier que l’important est aussi de réduire la quantité de déchets : avec la fin de la gratuité des sacs en grande surface en France, les Français achètent de plus en plus de sacs poubelle, encore plus polluants que les sacs de course en plastique. Prêts à faire un geste ? Les oiseaux vous diront merci et les plages françaises aussi !

Photo : Association Sciences Po Environnement

– Oriane Cébile

—————————————————————————————————

From the first of January, 2014, non biodegradable plastic bags will be taxed in France. It is an improvement but quite limited, given that 800 million plastic bags are produced each year in France, and 500 billion in the world (Echo-mer). A bag produced in 1 second and used for 20 minutes will stay from 100 to 400 years in the environment. Problems are numerous: use of fossil fuels, emission of pollutants when burnt, marine pollution (do you remember the Great Pacific Garbage Patch I wrote about?), deaths of animals by suffocation – turtles, birds and even dolphins – and even floods.

Some countries have prohibited the production of light plastic bags, among them Kenya, Malaysia, Mali, Bangladesh… But laws are not always applied in practice. Some initiatives are thus focused on recycling. It is for example the case of Gevalor, a French association in Madagascar which produces blocks made of recycled plastic bags and sand.

But as long as no other countries involve, we have to do something. So what are the alternatives to plastic bags?

Fragmentable bags are to be avoided. They are not biodegradable and may even have massive impacts on the environment and health.

Biodegradable bags are not an ideal solution either: the production has fewer impacts on the environment but if they are not put to compost, they will decompose in small particles which may stay very long in the nature (and kill animals). And the production problem associated with single usage remains.

Paper bags? It is a bad idea! At the production level or the destruction level, paper bags may even have worse effects than plastic bags. Producing a paper bag requires 240% more water than producing plastic bags.

So what are we left with?

Choosing reusable shopping bags is a good solution. Some are very small and may be placed in a bag. And also, avoiding the excessive use of bags. For a book, or not too cumbersome stuff, it is better not to use bags, no?

And we should not forget that the important thing is to reduce the quantity of waste: because plastic bags are not free anymore in French supermarkets, French people buy more and more garbage bags, which are even more polluting than shopping plastic bags. So, ready to do something? Birds and French beaches would appreciate it!

– Oriane Cébile

Pour aller plus loin

Alternatives aux sacs en plastique : http://www.echo-mer.com/index/-10085.shtml

Fiche pratique : http://www.grand-rodez.com/fr/preserver/prevention-reduire-dechets/documents/fiche-conseil-sacs-jetables1.pdf

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/03/l-interdiction-des-sacs-en-plastique-se-mondialise_1812467_3244.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s