Ecrivains en herbe – 5

Par défaut

Le cinquième écrivain en herbe est une écrivaine : Stéphanie Dumont, avec son poème « Futur, n’ayez crainte ! »

Cher futur je vous laisse, abandonné de tous,
Sous vos obscurs nuages étouffer sans repère.
Bien loin des prairies vertes entachées par la mousse
Où les arbres maintenant sont entourés de fer.

Chère nature radieuse sous tes couleurs pimpantes,
Où donc est ta magie surplombée de genêts ?
Enterrés, cloisonnés, par des bâtisses vaillantes
Qui détruisent ton charme et massacrent tes forêts.

Sans se plaindre du progrès, nous savons ses dangers
Lorsqu’on regarde passif notre piètre héritage,
Honteux sans se l’avouer de ce qui va rester,
Pour nos jeunes enfants agonisant en rage.

Cependant cher futur bien loin de cette errance,
Une chose nous sauvera faisant naître l’espérance.
Détend ton front soucieux où l’on voit la grisaille
Et réjouis toi aussi car tout possède une faille.

Si l’homme se détruit en inventant sa mort,
Il peut aussi crois-moi tout faire renaitre d’amour.
Ecoute ce doux espoir qui traverse nos corps,
L’homme est un philanthrope qui ne peut rester sourd.

Sans cesse lançant la pierre à ceux qui précédaient
Gardez bien en vos cœurs ce qui jadis était,
Ce souvenir glorieux d’un monde sans querelle
Où l’air encore pur donnait sens au mot ciel.

Et ce souvenir d’espoir jaillira un beau jour
Dans un élan précis bien qu’un peut ataxique
En promettant au monde pour son unique séjour
Que jamais cher futur vivre ne sera toxique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s